Données d’entreprise : Protégez votre entreprise contre l’espionnage industriel

Protégez votre entreprise contre l'espionnage industriel.

Table des matières

Partager cet article

Protéger votre entreprise contre le cyber-espionnage

Depuis les révélations de Snowden, nous sommes tous conscients que nos données numériques ne sont pas en sécurité par défaut. Le risque ne se limite pas aux États et aux gouvernements. En particulier, d’autres entreprises peuvent vouloir connaître certaines informations confidentielles vous concernant. Certaines peuvent même être prêtes à payer une fortune pour obtenir ces informations, quitte à se livrer à des activités illégales, comme le cyber-espionnage. Et elles trouveront toujours des mercenaires pour prendre les risques inhérents à ces activités afin de leur fournir ces informations. Protégez votre entreprise contre l’espionnage industriel.

Qu’est-ce que l’espionnage industriel (ou espionnage d’entreprise ou cyber-espionnage) ?

L’espionnage d’entreprise ou espionnage industriel comprend toutes les activités visant à obtenir des informations secrètes qui pourraient donner un avantage concurrentiel ou, au contraire, qui pourraient nuire à l’entreprise concernée si elles étaient divulguées. Ce type d’actes malveillants peut toucher des entreprises de toutes tailles. Plusieurs catégories d’individus peuvent s’en charger : un pirate en ligne que vous ne connaissez pas, un concurrent qui cherche à nuire à votre entreprise, un faux technicien censé vérifier votre ordinateur, un employé peu scrupuleux, etc..

Que recherchent les espions ?

De nombreux types d’informations peuvent être convoitées par vos concurrents ou vos ennemis, comme :

  • des données sur votre gamme de produits ou sur les produits que vous développez ;
  • des données sur votre R&D (conception, prototypes, …) et votre équipe de R&D ;
  • des données sur vos clients et les contrats que vous avez conclus avec eux ;
  • des données sur d’autres types de contrats. Par exemple, combien payez-vous les personnes les plus talentueuses de votre entreprise (cette information serait utile à vos concurrents pour leur proposer une offre légèrement meilleure) ;
  • des données sur votre stratégie de marketing ;
  • des données sur votre situation financière et vos données comptables, en particulier si votre entreprise est cotée en bourse.

Votre entreprise est-elle menacée par le cyber-espionnage ?

Si votre entreprise effectue beaucoup de travaux de recherche et développement (R&D), vous devez vous montrer plus vigilant. La R&D implique souvent des solutions et des technologies coûteuses que les gens pourraient convoiter.

Mais les rapports d’espionnage d’entreprise sont également courants dans les secteurs du commerce de détail, de la finance et de l’administration publique. Pourquoi ? Parce que ce sont des secteurs très compétitifs, mais aussi parce qu’ils investissent peu dans la cybersécurité. En conséquence, leurs données sont souvent mal protégées et plus faciles d’accès.

Rappelons que toutes les entreprises sont menacées par l’espionnage industriel, même les PME, ou plutôt encore plus les PME, devrions-nous écrire. Les PME sont en effet une cible privilégiée, car elles ne disposent souvent pas des mesures essentielles pour se protéger contre le piratage et le cyber-espionnage. De plus, elles sont généralement utilisées comme une passerelle pour atteindre les grandes entreprises.

C’est pourquoi il vaut mieux apprendre à protéger les données de votre entreprise et à lutter contre l’espionnage industriel.

Protégez votre entreprise contre l’espionnage industriel avec ces 12 conseils

1 – Verrouillez vos systèmes informatiques

Utilisez un logiciel antivirus ou anti-intrusion sur tous les ordinateurs de votre entreprise pour sécuriser vos données. Protégez également votre réseau à l’aide d’un pare-feu et d’autres outils de sécurité. Sauvegardez régulièrement toutes vos données. Idéalement, les données sensibles devraient être traitées sur des ordinateurs non connectés au réseau et encore moins à Internet (interdisez le stockage en nuage). Pour les sauvegarder, bannissez les solutions cloud et copiez-les sur une base de données centrale ou un support gravé.

2 – Sécurisez l’informatique interne

Limitez le nombre de salariés de l’entreprise disposant d’un identifiant et d’un mot de passe administrateur pour accéder au système central de gestion des droits. Créez des profils utilisateurs/administrateurs distincts et réduisez au strict minimum les droits d’accès associés aux profils utilisateurs. L’utilisation d’une machine virtuelle est un moyen idéal pour isoler le système hôte.

3 – Choisissez des mots de passe sécurisés

Accordez une attention particulière aux mots de passe, qui restent le talon d’Achille de nombreuses entreprises en matière de cybersécurité. Veillez à ce que vos employés suivent les bonnes pratiques en matière de mots de passe et évitent les mauvaises habitudes en la matière.

4 – Optez pour l’authentification à plusieurs facteurs dès que possible

Entre deux solutions logicielles, choisissez systématiquement celle qui offre la méthode d’authentification la plus sûre. La mise en place de l’authentification à plusieurs facteurs (2FA – lien en anglais) est en fait assez simple. De plus, c’est un excellent moyen d’améliorer la sécurité de vos comptes.

5 – Sécurisez vos emails

Souscrivez à un système de messagerie sécurisé avec un chiffrement des données de bout en bout, des signatures numériques et une authentification à deux facteurs (2FA).

Portez une attention particulière à votre boîte aux lettres électronique. Il faut éviter certaines erreurs de sécurité en matière d’emails. Vérifiez systématiquement l’adresse des expéditeurs et des destinataires d’un courriel. De même, examinez attentivement les pièces jointes. Si elles contiennent des macros, ou si vous n’êtes pas familier avec leur extension (.pdf, .jpg, .doc, .xls, etc.), n’hésitez pas à appeler l’expéditeur du message pour confirmer que ces documents proviennent bien de lui. N’oubliez jamais qu’il est facile de télécharger sans le savoir des logiciels malveillants qui peuvent voler des données ou espionner vos activités.

6 – Sécurisez la documentation interne

Prenez des mesures pour restreindre la diffusion des documents les plus sensibles. Détruisez les documents qui ne sont plus pertinents (passez-les au destructeur de documents ou brûlez-les). Les documents papier secrets doivent être conservés dans des coffres-forts. Les documents numériques doivent être gérés dans un système d’archivage électronique avec chiffrement des données et accès limité aux seules personnes autorisées.

Les destructeurs de documents sont un excellent moyen d’éviter d’avoir des poubelles remplies de documents tout à fait exploitables.

7 – Sécurisez vos locaux

Votre entreprise peut sécuriser ses accès physiques avec des systèmes de contrôle d’accès (badges, digicode à l’entrée). Faites installer des caméras de sécurité aux endroits stratégiques de vos locaux (halls, parties communes, couloirs, etc.).

Instaurez un niveau de méfiance approprié à l’égard des visiteurs. Méfiez-vous des attaques de type quid pro quo ! Un agent de nettoyage ou un ingénieur informatique peuvent être là pour glaner des informations ou voler des documents confidentiels.

Formez vos employés pour qu’ils prennent l’habitude de ne pas manipuler d’informations confidentielles en présence de tiers.

Veillez également à ce que l’économiseur d’écran de vos employés soit activé. S’ils s’absentent de leur bureau, le contenu de leur écran doit rapidement devenir invisible, et ils devront saisir un mot de passe pour le récupérer.

8 – Protégez vos documents lors de vos déplacements

Lors de vos déplacements à l’extérieur, veillez à protéger les documents de votre entreprise. Évitez de les porter sous le bras ou dans un sac, et soyez particulièrement vigilant dans les transports en commun. Découvrez comment protéger vos appareils et vos données lors de vos déplacements.

9 – Méfiez-vous des bornes wifi

Utiliser le wifi public d’un aéroport, d’une gare ou d’un hôtel pour se connecter à internet avec son téléphone ou son ordinateur comporte des risques très élevés de vol de données professionnelles. Les pirates fréquentent souvent ces lieux car beaucoup de personnes ne connaissent pas encore les risques qu’elles encourent avec ces connexions non sécurisées. Évitez de manipuler des documents importants ou sensibles lorsque vous ne pouvez pas disposer d’une connexion sécurisée. Mieux encore, utilisez un VPN.

10 – Méfiez-vous des clés USB et autres supports de stockage amovibles

Il suffit de quelques secondes pour copier une dizaine de fichiers sur une clé USB ou un disque dur. Interdisez ce type de supports amovibles à tous vos employés (vous pouvez éventuellement faire des exceptions pour certains employés du service informatique).

11 – Formez votre personnel

Enseignez à votre personnel les bonnes pratiques en matière de cybersécurité. Ils doivent connaître les techniques d’ingénierie sociale et apprendre comment les entreprises doivent protéger leurs données professionnelles contre l’espionnage. Ils doivent également apprendre à traiter les emails avec précaution et se méfier des appels de techniciens ou de tout autre professionnel qui pourraient leur demander des informations sensibles ou l’accès à leur ordinateur.

12 – Stockez vos données sur des serveurs européens

Le marché du cloud se caractérise par sa forte concentration, et cinq acteurs, appelés hyperscalers (AWS d’Amazon, Azure de Microsoft, Google Cloud, Alibaba et IBM), se partagent 80 % de ce marché.

Les centres de données de ces fournisseurs sont situés dans le monde entier, y compris aux États-Unis. En les choisissant pour héberger vos données, vous prenez le risque de voir vos données transférées sur un serveur américain.

Mais n’oubliez pas que les lois européennes et américaines sur la protection de la vie privée diffèrent considérablement. L’Union européenne dispose d’une législation qu’elle complète régulièrement pour protéger la vie privée des citoyens européens (consultez notre article sur le règlement “vie privée et communications électroniques” pour en savoir plus). La souveraineté des données est une préoccupation croissante des États membres, qui s’inquiètent des risques d’espionnage industriel à l’encontre des entreprises favorisés par les évolutions technologiques dans le secteur informatique.

La Belgique bénéficie d’une des législations les plus strictes en matière de protection de la vie privée. La loi sur la vie privée du 8 décembre 1992 protège les citoyens contre toute utilisation abusive de leurs données privées. La Commission pour la protection de la vie privée a ensuite été créée, veillant à ce que les données personnelles soient utilisées conformément au respect de la vie privée.

Aux Etats-Unis, la NSA a enfreint des milliers de fois les lois sur la vie privée ces dernières années. Le risque d’espionnage industriel ne peut être exclu, surtout si votre entreprise opère dans un secteur très concurrentiel ou utilise des technologies très avancées.

Il est donc crucial pour les utilisateurs, les entreprises et les particuliers d’assurer la sécurité, la confidentialité et l’anonymat de leurs données en les stockant sur des serveurs européens hautement sécurisés, qui garantissent le respect de la vie privée des utilisateurs.

Conclusion

De nos jours, l’espionnage industriel est assez courant. Protéger votre entreprise contre le cyber-espionnage est absolument crucial.

La messagerie Mailfence protège la vie privée en ligne de ses utilisateurs, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises.

De plus, notre suite de messagerie inclut une série de fonctionnalités collaboratives modernes qui en font la meilleure alternative possible à Google Workspace :

Tous ces services sont sécurisés et privés, mais ne vous laissez pas décourager par leur apparente technicité : ils sont extrêmement faciles à utiliser. Essayez-les vous-même en ouvrant un compte gratuit dès maintenant !

[maxbutton id=”14″]

Partager Cet Article
Reprenez votre vie privée en main.

Créez votre e-mail gratuit et sécurisé dès aujourd'hui.

Patrick De Schutter

Patrick De Schutter

Patrick est le cofondateur de Mailfence. Il est entrepreneur en série et investisseur dans des start-ups depuis 1994 et a lancé plusieurs entreprises pionnières de l'internet telles que Allmansland, IP Netvertising ou Express.be. Il est un fervent défenseur du cryptage et de la protection de la vie privée. Vous pouvez suivre @pdeschutter sur Twitter et LinkedIn.

Recommandé pour vous