Sécurité : 10 astuces pour protéger votre ordinateur et vos autres appareils contre les hackers

10 conseils pour protéger votre ordinateur et vos autres appareils contre les hackers

Ransomware, phishing, chevaux de Troie… Nous vivons dans un monde où les cybermenaces sont de plus en plus présentes et sophistiquées. Vol de données, atteinte à la réputation, extorsion, espionnage, destruction de données, … Nous ne pouvons plus ignorer les risques auxquels nous sommes confrontés quotidiennement. Vous devez absolument prendre des mesures pour protéger votre ordinateur des pirates. Nous avons rassemblé quelques conseils essentiels que vous devriez adopter pour protéger vos appareils et les maintenuir en sécurité. Ne vous inquiétez pas : nul besoin d’être un expert en cybersécurité pour comprendre nos hacks de sécurité.

Comment protéger votre ordinateur et/ou votre smartphone ou tablette contre les pirates informatiques ?

Tout d’abord, nous tenons à souligner l’importance de la sécurité physique de vos appareils. Verrouillez votre ordinateur ou votre smartphone lorsque vous ne l’utilisez pas ! Il va sans dire que la première étape pour protéger votre appareil est de ne jamais le laisser sans surveillance. Désactivez également les notifications sur l’écran de verrouillage et le Bluetooth. Les personnes mal intentionnées pourraient les utiliser pour s’introduire dans le système de votre appareil. La protection de votre appareil contre le vol physique est tout aussi importante que les conseils suivants.

#1 Connectez-vous à réseau sécurisé

Le fait d’être connecté à Internet pourrait permettre à des pirates d’accéder à votre ordinateur. Assurez-vous donc de vous connecter à tous les sites web en utilisant SSL/TLS, et durcissez la sécurité des appareils qui sont livrés avec des configurations par défaut trop permissives, par exemple les appareils IoT, les routeurs, etc. – et veillez à les sécuriser.

#2 Activez et configurez un pare-feu

Un pare-feu est un périphérique contrôlant le flux d’informations entre votre ordinateur et Internet, qui fonctionne un peu comme un routeur. Il empêche la divulgation de vos données personnelles en créant une passerelle. Il vous avertit également au cas où des individus malveillants tenteraient de s’introduire dans votre système informatique.

La plupart des systèmes d’exploitation modernes comprennent un pare-feu (Windows et macOS ont le leur), tout comme la majorité des routeurs domestiques.

Cela signifie que vous n’avez pas à vous soucier d’en installer un, car votre appareil est déjà protégé. Mais vous pouvez renforcer la sécurité de votre ordinateur en créant un mot de passe fort qui verrouillera votre pare-feu contre toute tentative de le désactiver (consultez les directives de votre opérateur Wi-Fi pour plus d’informations).

#3 Utilisez un antivirus et un antispyware

Installer un antivirus et le maintenir à jour est une étape essentielle pour protéger votre ordinateur. De même, installez une application antivirus sur votre téléphone. Veillez à les mettre à jour.

Mais l’antivirus n’est pas un outil magique capable d’effacer toutes les menaces. En fait, il repose sur une base de données de logiciels malveillants déjà connus, répertoriés dans un registre interne (le plus souvent, les mises à jour de l’antivirus visent à ajouter de nouvelles entrées – c’est-à-dire des virus nouvellement découverts – dans ce registre).

Follow our steps and learn how to protect your computer and other devices

Cela signifie que ces logiciels sont incapables de reconnaître un tout nouveau malware. Gardez donc à l’esprit que l’utilisation d’un antivirus n’est pas une panacée. Il ne vous dispensera pas d’appliquer d’autres mesures préventives.

Les logiciels espions sont des logiciels malveillants conçus pour surveiller les activités de vos employés sur leurs ordinateurs afin de recueillir des indices utiles pour voler des données. Ils visent à espionner l’entreprise pour obtenir des informations secrètes importantes telles que des brevets ou des contrats.

Les outils antivirus de la plupart des grandes marques de cybersécurité intègrent généralement un anti-spyware. Si ce n’est pas le cas du vôtre, procurez-vous-en un pour empêcher les pirates de voler des informations.

#4 Supprimez les logiciels inutiles

Les attaquants peuvent attaquer votre ordinateur en exploitant les vulnérabilités des logiciels. Par conséquent, moins vous avez de logiciels, moins votre ordinateur sera vulnérable. Supprimez donc tout logiciel inutile après vous être assuré qu’il ne présente aucun danger. De même, désactivez les services non essentiels et annulez les fonctionnalités par défaut inutiles pour éliminer plusieurs possibilités d’attaque.

#5 Suivez le PoLP (principe du moindre privilège)

Dans la plupart des cas d’infection par un logiciel malveillant, ce dernier ne peut fonctionner que sous les droits de l’utilisateur connecté.

Pour protéger votre appareil et minimiser l’impact que le logiciel malveillant peut avoir s’il réussit à infecter votre ordinateur, envisagez d’avoir deux types de comptes utilisateur :

  • Un compte standard avec le minimum de fonctionnalités pour les activités quotidiennes ;
  • Un compte administrateur doté de tous les privilèges d’exploitation sur le système auquel vous vous connecterez lorsque vous devrez installer ou supprimer un logiciel ou modifier les paramètres système de votre ordinateur.

#6 Utilisez un navigateur Web sécurisé

Les navigateurs Web installés sur les ordinateurs neufs n’ont généralement pas de paramètres de sécurité par défaut.

Par conséquent, la sécurisation de votre navigateur est une étape essentielle pour améliorer la sécurité de votre ordinateur, car de plus en plus d’attaques tirent parti des navigateurs web. Veillez à utiliser un navigateur fiable (pourquoi pas DuckDuckgo ?) et évitez les plugins/add-ons inutiles.

#7 Faites de fréquentes mises à jour

La plupart des éditeurs de logiciels publient des mises à jour pour corriger ou réparer les vulnérabilités, les failles et les faiblesses (bugs) de leurs logiciels. Et très souvent, le piratage du logiciel expose ces failles. Pour éviter le piratage, il est donc crucial de télécharger les mises à jour dès que possible.

Des vulnérabilités peuvent également être présentes dans le micrologiciel. Un micrologiciel est un logiciel utilitaire conçu pour fournir des fonctionnalités secondaires à vos appareils (par exemple, permettre à votre appareil de se connecter à tout type d’imprimante, ou prendre en charge un micro ou des écouteurs).

Activez les mises à jour automatiques chaque fois qu’elles vous sont proposées, afin de ne plus avoir à y penser.

#8 Utilisez les meilleures pratiques de sécurité

  • Ne créez que des mots de passe forts et uniques
    Le mot de passe est la première ligne de défense contre les intrusions. C’est aussi l’outil le moins coûteux pour protéger votre appareil et le plus facile à mettre en place. Mais il ne sera efficace que si vous suivez quelques règles de base. Pour plus de conseils sur les mots de passe, vous pouvez lire cet article sur les bonnes pratiques en la matière.

#9 N’utilisez pas de logiciels illégaux

Ils pourraient compromettre vos données et la sécurité de votre ordinateur, et même enfreindre la loi.

#10 Faites une sauvegarde

Utilisez un logiciel de sauvegarde pour programmer plusieurs sauvegardes par semaine, en fonction de votre volume d’activités informatiques. Incluez tous les appareils et logiciels que vous utilisez dans votre périmètre de sauvegarde, et faites au moins deux copies :

  • Une première sur un disque dur externe (disque dur, clé USB, NAS…) ;
  • Une seconde sur une plateforme de stockage en nuage telle que Documents de Mailfence.

Idéalement, vous pourriez en ajouter une troisième sur un autre disque dur externe qui devra être conservé à l’extérieur pour protéger vos fichiers de tout sinistre qui pourrait toucher votre domicile ou votre entreprise.

Pour les données trop sensibles, évitez de les conserver dans votre appareil.

Conseils supplémentaires pour protéger votre ordinateur et vos autres appareils

#11 Développez votre plan de reprise d’activité

Que feriez-vous si votre entreprise était frappée par une catastrophe demain matin (pensez à un incendie ou à une attaque par ransomware) ? Êtes-vous prêt pour ce type de scénario ? Savez-vous précisément ce que vous devriez faire pour éviter que les dégâts ne s’aggravent et pour relancer votre activité malgré la perte de données ou la destruction d’équipements ?

Si vous n’êtes pas sûr de la réponse à cette question importante, envisagez de mettre au point votre propre plan de reprise d’activité. Au milieu du chaos, vous serez heureux de disposer d’une liste des choses à faire pour limiter les risques, réparer les dégâts et réactiver ce qui peut être restauré.

La réalisation de ce type de programme ne s’improvise pas et vous aurez peut-être besoin de l’aide d’un spécialiste en informatique pour le mettre en place et en tester la validité.

#12 Chiffrez vos données

Le chiffrement brouille les données et les messages, généralement à l’aide d’une clé mathématique. Pour récupérer une donnée ou un message lisible, l’utilisateur devra connaître cette clé pour le déchiffrer. Ce système permet de sécuriser toutes les données car elles deviennent illisibles, ce qui signifie qu’elles restent privées. C’est un moyen efficace d’empêcher l’interception à des fins d’espionnage et le vol de données.

Vous pouvez également chiffrer votre trafic web en utilisant un réseau privé virtuel (VPN). Il chiffrera vos données avant leur transmission afin que personne ne puisse les lire pendant leur transit. Les données pertinentes ne seront déchiffrées qu’à leur destination (le site web/logiciel avec lequel vous communiquez).

De même, un site web utilisant SSL/TLS chiffrera les données que vous échangez avec lui, de sorte que les personnes malveillantes ne puissent pas les intercepter. Vous pouvez reconnaître ces sites web grâce au cadenas qu’ils affichent dans la barre de recherche de votre navigateur lorsque vous y êtes connecté. Assurez-vous d’être connecté à la version sécurisée d’un site web en activant l’extension HTTPS Everywhere. Elle vous redirigera de manière transparente vers la version sécurisée par SSL d’un site Web, si elle existe.

#13 Procurez-vous une messagerie électronique professionnelle et sécurisée

Enfin, n’oubliez pas que votre messagerie électronique est la porte d’entrée préférée des pirates pour infecter vos appareils avec des logiciels malveillants. Mailfence est une suite de messagerie électronique chiffrée qui offre un chiffrement de bout en bout, des signatures numériques et l’authentification à 2 facteurs. Elle comprend également un agenda avec un planificateur de réunion et des groupes, un service de chat et un outil de stockage et de gestion des documents. Toutes ces fonctionnalités sont sécurisées, ce qui signifie que vos données sont protégées.

Et vous savez quoi ? Le forfait de base est gratuit, ce qui signifie que vous pouvez apprendre à tirer parti de tous nos conseils de sécurité à votre rythme, sans avoir à payer. Alors ne cherchez plus : créez un compte Mailfence gratuit maintenant et commencez à améliorer la sécurité de vos appareils dès aujourd’hui !

Obtenez votre messagerie privée

– L’Équipe Mailfence

Partagez Cet Article
Avatar for M Salman Nadeem

M Salman Nadeem

Salman travaille comme analyste de la sécurité de l'information pour Mailfence. Ses domaines d'intérêt incluent la cryptographie, l'architecture et la conception de la sécurité, le contrôle d'accès et la sécurité des opérations. Vous pouvez le suivre sur LinkedIn @mohammadsalmannadeem

Vous aimerez aussi...