Conseils pour protéger vos appareils lors de vos déplacements

Conseils pour protéger vos appareils lors de vos déplacements

Nos smartphones, ordinateurs, tablettes et autres gadgets électroniques font tellement partie de notre quotidien qu’il est désormais inconcevable de ne pas les emporter lors de nos voyages à l’étranger. Mais les pirates informatiques l’ont bien compris. Désormais, les aéroports, les gares et les hôtels sont devenus des lieux très prisés pour lancer des cyberattaques. C’est pourquoi vous devez protéger vos appareils contre les cybermenaces liées aux déplacements. Voici quelques conseils qui devraient aider vos gadgets électroniques à vous déplacer et à franchir les frontières en toute sécurité.

Avant de partir

Réduisez le nombre d’appareils que vous emportez avec vous

Chaque appareil que vous emportez avec vous lors de vos déplacements augmente le risque qu’il soit volé ou piraté par un individu mal intentionné. Pour réduire les risques, il est préférable d’accepter de se passer de certains de vos appareils et de n’emporter que le strict minimum.

Demandez-vous comment vous utiliserez vos appareils une fois sur place. Aurez-vous vraiment besoin de votre ordinateur portable alors que vous pouvez effectuer certaines tâches sur votre smartphone ?

Et si la réponse est oui, supprimez autant de données que possible de l’appareil concerné en suivant les étapes décrites dans notre article sur la protection de vos données lors de vos déplacements.

Mais la solution ultime pour protéger votre smartphone ou votre ordinateur portable contre le vol est d’acquérir un téléphone ou un ordinateur portable de substitution, un « burner » (c’est-à-dire un appareil simple et pas très cher que vous utilisez en remplacement de votre appareil habituel lorsque vous voyagez). En cas de vol ou de perte de l’appareil, le préjudice financier et émotionnel sera beaucoup plus faible.

Il existe également des applications qui vous permettent de simuler un burner en vous donnant un numéro de téléphone temporaire, comme Burner, ou Hushed.

Réduisez la quantité de données

Votre ordinateur ou votre smartphone/tablette contient-il des données sensibles ? Si c’est le cas, cela pourrait potentiellement vous exposer à certains risques lors du passage à la douane, et vous devrez prendre des mesures supplémentaires pour protéger vos appareils de cette menace lorsque vous vous déplacez.
Selon le pays dans lequel vous vous rendez, il peut être judicieux de les effacer temporairement et d’effectuer une réinitialisation d’usine de votre appareil avant votre départ. Surtout, n’oubliez pas de sauvegarder vos données au préalable sur un cloud sécurisé ou sur un appareil avec lequel vous ne voyagez pas. Pour réaliser l’effacement des données, vous pouvez suivre cette procédure simple (lien en anglais) recommandée par l’Electronic Frontier Foundation (EFF).

Choisissez un mot de passe fort

Protégez vos appareils avec un mot de passe fort, c’est-à-dire long (au moins 8 caractères) et complexe (mélangeant lettres minuscules, lettres majuscules, chiffres et caractères spéciaux). Tous vos appareils, même la plus petite clé USB, doivent être protégés par un mot de passe fort.

Veillez à verrouiller tout appareil avec lequel vous voyagez lorsqu’il n’est pas utilisé. Désactivez également les notifications de l’écran de verrouillage et le Bluetooth pour éviter les fuites de données.

Mettez en place une authentification à deux facteurs (2FA)

L’authentification à deux facteurs (2FA – lien en anglais) ajoute une deuxième couche de sécurité au mot de passe. Elle fonctionne comme une confirmation de votre identité à l’aide de deux critères ou plus : la connaissance (quelque chose que vous êtes le seul à savoir, comme un mot de passe ou un code PIN), la possession (quelque chose qui vous appartient, comme votre téléphone portable) et l’inhérence (quelque chose que vous êtes le seul à incarner). En général, il vous sera demandé de confirmer votre identité à l’aide d’un code. L’application ou le site web auquel vous souhaitez vous connecter enverra un SMS sur votre téléphone portable. Sinon, on peut aussi vous demander d’aposer vos empreintes digitales sur les appareils tactiles.

Préparez vos appareils

Exécutez toutes les mises à jour des systèmes et des applications que vous utilisez. Ainsi, vous ne risquerez pas de le faire sur place, au moyen d’une connexion Wi-Fi potentiellement non sécurisée.

Téléchargez un pare-feu pour protéger votre smartphone, votre ordinateur ou votre tablette, si vous ne l’avez pas encore fait. Vous pouvez également télécharger une application d’effacement automatique telle qu’Eradoo. En cas de perte ou de vol de votre smartphone, elle vous permettra d’effacer les données présentes sur l’appareil.

Désactivez l’option de connexion automatique Wi-Fi et Bluetooth si votre appareil la propose.

Vous utilisez peut-être des applications de partage de fichiers et d’imprimantes qui se connectent à votre appareil. Désactivez-les également.

Sur place

Utilisez des services chiffrés

Les services chiffrés tels que l’application de téléconférence Zoom, l’application de messagerie instantanée Signal ou la suite de messagerie sécuisée Mailfence vous permettent de chiffrer vos communications, c’est-à-dire de les brouiller afin qu’elles deviennent illisibles. De cette façon, vous pouvez préserver la confidentialité de vos communications lorsque vous êtes à l’étranger.
Si vous devez utiliser d’autres fonctionnalités lors de vos déplacements, choisissez toujours des services qui offrent un chiffrement de bout en bout.

Procurez-vous un VPN

En voyage, nous sommes souvent amenés à utiliser les réseaux Wi-Fi publics non sécurisés proposés dans certains hôtels/restaurants, gares ou aéroports, par exemple. Mais c’est très risqué.
Tout d’abord, parce que toutes les autres personnes qui utilisent également ce réseau peuvent intercepter votre trafic et voir ce que vous faites en ligne. Si vous voyagez pour des raisons professionnelles, songez que vous pourriez involontairement livrer de cette manière des informations précieuses aux concurrents les plus dangereux de votre entreprise.
Mais aussi, parce que les cybercriminels fréquentent souvent ces réseaux, et qu’ils savent qu’ils fournissent d’excellentes opportunités pour voler des données personnelles et des identifiants de connexion à des voyageurs peu vigilants.

Un VPN (réseau privé virtuel) fonctionne en chiffrant vos données afin de les rendre illisibles pour tout individu malveillant qui tenterait de les intercepter. De plus, il fait passer les données par un serveur situé ailleurs, ce qui brouille votre localisation. L’utilisation d’un VPN rend donc la connexion à ces réseaux non sécurisés plus sûre.

En prime, le brouillage de votre localisation vous permet également d’échapper à d’éventuelles écoutes téléphoniques. Si vous devez partir à l’étranger, un VPN vous permettra ainsi d’accéder à des sites web censurés par le pays où vous vous rendez.

Utilisez une protection écran anti-espion

Sachez que les caméras et les individus qui vous entourent peuvent voler des informations ou des identifiants de connexion, notamment lorsque vous employez les transports publics au cours de vos déplacements. Soyez particulièrement prudent lorsque vous travaillez avec des informations sensibles. Méfiez-vous des regards indiscrets et protégez vos appareils pour éviter toute attention indésirable avec un film plastique adhésif sur votre écran, comme ceux de 3M et Gadget Guard. Cet écran de confidentialité appelé protection d’écran anti-espionnage (lien en anglais) cachera son contenu aux yeux indiscrets de celui qui est assis à côté de vous dans le train ou dans l’avion.

Couvrez votre caméra et votre micro

Il existe de nombreux cas documentés de caméras d’ordinateurs portables détournées par des pirates informatiques. Un simple morceau de ruban adhésif de couleur collé sur votre appareil photo est une astuce très efficace pour protéger votre smartphone ou votre ordinateur portable de cette menace. N’oubliez pas d’assourdir votre micro de la même manière.

Utilisez un système d’exploitation sur clé USB

Supposons que vous soyez un journaliste, un dissident ou un professionnel soucieux de la confidentialité de ses activités lors de ses déplacements à l’étranger. Dans ce cas, vous pouvez envisager d’utiliser un système d’exploitation portable optimisé pour la sécurité, tel que Tails. Un tel outil peut être stocké sur une clé USB et utilisé sur n’importe quel PC. Utilisez-le pour démarrer votre ordinateur à la place de Windows, macOS ou Linux.

Tails utilise le réseau Tor, ce qui signifie que votre activité ne laissera aucune trace sur votre ordinateur. Lorsque vous éteignez Tails, il disparaît automatiquement. Il sera alors impossible pour quiconque de voir les fichiers que vous avez utilisés, les sites Web sur lesquels vous avez surfé ou de révéler les mots de passe que vous avez utilisés.

À votre retour

À votre retour, changez tous les mots de passe que vous avez pu utiliser à l’étranger. Supprimez les identifiants des hotspots auxquels vous avez pu vous connecter pendant votre voyage de la liste des points d’accès Wi-Fi.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses mesures que vous pouvez prendre pour sécuriser vos appareils lors de vos déplacements. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi prendre des mesures supplémentaires pour protéger vos données à l’étranger avec l’aide de notre post dédié. Vous sentez que vous avez besoin d’en savoir plus sur la cybersécurité ? Consultez notre cours sur la sécurité et la confidentialité. Il s’agit d’une collection d’articles conçus pour expliquer de nombreux concepts de manière très simple.

Enfin, pourquoi ne pas vous abonner à la formule de base gratuite de Mailfence ? Notre suite d’email privée et sécurisée se révélera rapidement indispensable si vous souhaitez profiter de fonctionnalités avancées garantissant une confidentialité et une sécurité maximales. Vous aurez accès à un agenda avec planificateur de réunions et gestion de groupes, à un service de chat et à un outil de stockage et de gestion de documents comprenant 500 Mo de données, le tout sécurisé par un chiffrement de bout en bout, des signatures numériques et 2FA.

Ouvrez un compte et offrez-vous la confidentialité et la sécurité en permanence.

Obtenez votre messagerie securisée

– L’Équipe Mailfence

Partager Cet Article

 

Avatar for Arnaud

Arnaud

Arnaud est le co-fondateur et PDG de Mailfence. Il est un entrepreneur en série et un investisseur en démarrage depuis 1994 et a lancé plusieurs sociétés digitales pionnières telles que Rendez-vous, IP Netvertising ou NetMonitor. Il est considéré comme le pionnier de la publicité sur Internet en Belgique. Vous pouvez suivre Arnaud sur ce blog.

Vous aimerez aussi...