Comment préserver la sécurité de votre compte de messagerie privée

Nos comptes de messagerie privée ne sont pas compromis au cas par cas, ils sont piratés massivement pour être commercialisés en ligne.

Selon la société de système de détection d’intrusion LogDog qui a offert un nouveau regard sur cette économie florissante, il s’agit d’un commerce très lucratif. De nombreux sites du Web profond (Dark web) ne font rien d’autre que vendre des mots de passe et identifiants.

Par exemple, voici ce que votre compte vaut actuellement sur le Web profond :

Service           Prix minimum

Prix maimum

Yahoo70 cent1.20 dollar
Gmail70 cent1.20 dollar
Uber1 dollar2 dollars
Netflix1 dollar2 dollars
Twitter10 cents3 dollars
Amazon70 cents6 dollars
Ebay2 dollars10 dollars
PayPal1 dollar80 dollars

Dans la culture populaire, les pirates sont comme des cyber-escrimeurs qui pénètrent l’armure d’adversaires sophistiqués et emploient des attaques d’ingénierie sociale pour s’en prendre à des cibles spécifiques.

Par conséquent, afin de sécuriser votre compte de messagerie privée au sein de ce champ de bataille, nous vous recommandons vivement de suivre les étapes suivantes, surtout si vous utilisez votre compte à des fins personnelles et professionnelles.

Protégez le mot de passe de votre messagerie privée

Dans un premier temps, choisissez un mot de passe fort et veillez à ne pas le ré-utiliser. Si vous entrez votre mot de passe dans n’importe quel autre site et que celui-ci est compromis, quelqu’un pourrait tenter de se connecter à votre compte Mailfence avec les mêmes informations. De plus, ne partagez jamais votre mot de passe (ne le mettez pas par écrit et ne l’envoyez jamais par mail). Vous devriez être le seul à le connaître.

Activez l’authentification à deux facteurs

Deuxièmement, l’authentification à deux facteurs ajoute une couche supplémentaire de sécurité à votre compte. Elle vous oblige à vous enregistrer à l’aide de quelque chose de connu (votre mot de passe) et à l’aide de quelque chose que vous possédez (un code généré sur smartphone ou tablette).

Vérifiez toute activité inconnue et passez en revue vos courriers électroniques alternatifs

En troisième lieu, accédez à la page d’accueil (ou cliquez sur le logo Mailfence) de votre compte Mailfence. Vérifiez ces détails dans la colonne de droite.

Si vous constatez des détails lors de la dernière connexion, considérez-les comme une alerte et modifiez immédiatement votre mot de passe. Vérifiez également vos adresses électroniques alternatives. Augmentez leur sécurité car elles seront utilisées pour réinitialiser le mot de passe de votre compte.

messagerie privée

Vérifiez la présence de virus et maintenez votre machine à jour via toutes les actualisations de sécurité

Quatrièmement, vérifiez manuellement ou effectuez une analyse à l’aide d’un logiciel anti-virus fiable. Supprimez  toutes les applications ou programmes suspects détectés. Assurez-vous d’installer toutes les mises à jour de sécurité (pour votre système d’exploitation mais aussi pour tous les programmes en cours d’installation)

N’entrez jamais votre mot de passe après avoir suivi un lien suspect

Finalement, n’entrez jamais votre mot de passe après avoir suivi un lien dans un message/pièce jointe à partir d’un site non approuvé et rendez-vous toujours sur https://mailfence.com ou https://mailfence.com/pocket/. Pensez-y à deux fois avant de cliquer sur des liens suspects à partir de sites externes (plus de détails).

Remarque : vous devez toujours vous déconnecter de votre compte et effacez les formulaires, les mots de passe, les caches et les cookies de votre navigateur (surtout si vous utilisez des ordinateurs publics). Enfin, si vous pensez que votre compte a été vulnérabilisé, réinitialisez immédiatement votre mot de passe.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous ou contactez notre support (support at mailfence dot com).

Obtenez votre messagerie securisée !

Suivez-nous sur twitter/reddit pour être informé à tous moments.

L’équipe Mailfence


FAITES PASSER LE MESSAGE !

Vous aimerez aussi...